la Gulu elle bouffe sa solitude

solitude.jpg La Gulu elle aimerait…

être amoureuse

avoir quelqu’un à qui penser

tomber amoureuse d’elle même aussi!

mettre du piment dans sa vie

ne pas rester en pyjama toute la journée

oublier la saveur coupable du chocolat

arrêter de se détruire

arrêter d’écrire ce genre de choses sur mon blog…

ôter la sensation ancrée au fond de son coeur, qui lui dit que la vie est difficile, que la vie ne la veut pas, qu’elle n’y arrivera jamais avec la vie.

La vie est faite de montagnes pour la Gulu

Alors elle crée les montagnes sur son corps, pour lui permettre d’oublier celles que lui réservent la vie.

La gulu bouffe sa solitude et elle en crève.

Crises depuis deux soirs. J’ai découvert la cachette à biscuit. En fin d’après-midi, comme d’habitude; Plus rien ne compte à part MANGER. Manger, bouffer, avaler, encore et encore.

Mon Dieu mais pourquoi je fais ça?

Alors que ça me fait souffrir je continue.

Une crise de boulimie est une atrocité que l’on s’inflige à soi meme. Plusieurs crises plusieurs jours de suite, c’est ……. un calvaire.

Je veux tellement m’en sortir, si vous saviez. Mais je ne suis pas assez forte. Je n’y arrive pas. Plus.

ça me rend folle si vous saviez!!  

PS: Demain, j’appelle notre Delphine, je vous donnerai de ses nouvelles, elle n’a pas l’air d’aller très bien notre Delphine. Si vous voulez lui dire quelque chose, que je lui transmette, je pense que ça pourrait lui faire plaisir, un tit mot de vous. Elle en a besoin. Alors dites moi, et je lui dirai. Merci.

Gulu

6 Réponses à “la Gulu elle bouffe sa solitude”

  1. cher petite gulu,

    ça me fait de la peine de lire ça. et je comprends tout ce que tu y ecris puisque je l’ai vecu. je le vis encore un peu mais ça bascule du bon coté pour moi, enfin.

    ne crois pas que l’amour pourrait guèrir tout ça.

    l’homme de me vie m’a dit il y a deux jours:

    soit deja une entière avant d’etre deux.

    mon dieu, comme il a raison.

    je te souhaite plein plein de courage et ne te laisse pas abbattre, ce n’est pas après avoir fais tout ce chemin que tu vas renoncer.

    bonne soirée

  2. Mandy dit :

    Ma Gulu,
    Tu sais, moi aussi, à une époque pas si lointaine, je mangeais énormément… Le pourquoi??? pour montrer que j’étais là à mes parents qui se déchiraient… Le soucis, c’est que je n’habitais déjà plus chez eux…
    Je revenais d’avoir conduit mon fils à l’école, j’avais fait le plein de pain au chocolat, croissants, chips et je mangeais tout çà… comme çà, pour être remplie…
    Je sais que c’est difficile mais il faut croire en toi… si j’y suis arrivée, y’a pas de raison que tu n’y arrives pas non plus!!! Il faut creuser pour savoir ce qui fait que tu te réfugies dedans… l’autre fois, tu étais allée courir pour éviter la crise… trouve une occupation, je ne sais pas!!! Tiens bon, je crois en toi…
    Je te fais de gros bisousxxx… et pareil à ma Delphine… ;)

  3. dit :

    Ma Gulu, je lis que tu n’es pas assez forte et paradoxalement, je n’ai pas envie de le lire, parce que je n’y crois pas. Moi je crois que tu es assez forte, je crois aussi que c’est plus facile de se dire, je n’y arrive pas, parce que je ne suis pas assez forte, je crois que c’est plus facile de rêver à nous autrement, que de se battre pour être nous, je crois que c’est la facilité qui nous attire, et je crois que pourtant, c’est elle qui nous détruit.
    Je me souviens de mes années à regarder le train avec ma chansonnete, « à 3 je saute », et puis… Et puis non. Je n’ai pas sauté sous le train et même si aujourd’hui je tombe, ej m’écorche les genoux, PERSONNE n’aura raison de moi… Pas même moi. Donne toi le temps ! Rien ne se résoudra en un jour. RIEN. Mais ne gaspille rien, et surtout, arrête de « t’écouter » dans la facilité du « je ne suis pas assez forte », parce que tu l’es. Il suffit de vouloir. Et de se dire que parfois, tu as aussi le droit de dire « je n’y arrive pas ». Mais ne pas y arriver sur l’instant, ne veut pas dire « abandonner pour toujours ».

  4. Isabelle dit :

    Bonjour Gulu,
    Je n’ai pas les mots pour te réconforter. Je n’ai jamais vécu l’enfer que tu décris. On en vit d’autres…
    Tomber amoureuse de soi même…je crois que c’est la phrase la plus importante que j’ai lue ci-dessus.
    Avoir confiance en soi, s’aimer, et soulever des montagnes…

    Je t’embrasse,

    Isa

    Dernière publication sur Isabelle SZLACHTA, une âme d'artiste : Plonéis, un vernissage en musique

  5. mikiklou dit :

    … c’est vrai que ce post est dur
    que ce retour chez toi est il me semble plus dur niveau de la nourriture, plus de trucs dans la tête, plus de problèmes sociaux, relationnels enfin, je te dis cela, c’est qu’il me semble depuis ton retour d’Espagne…
    Je pense bien à toi, qui avance dans tes recherches internes, tu es vraiment une fille géniale, j’adore te lire !
    mais s’aimer est une chose archi-difficile, moi, je ne suis pas encore certaine de m’aimer vraiment … mais j’aime, c’est sûr !!! Et toi aussi donc .. .quand au prince charmant.. il arrive qu’on s’y attend pas ! i’am sure !
    bonne fin de dimanche !! bisous

  6. Juan dit :

    … ne t’inquiète pas Gulu il finira bien par arriver celui qui a envie de te tenir par la main ! Peut-être est-il dèja autour de toi ! C’est grand Besançon…

    Bises !!!!

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

Laisser un commentaire